Jean Gosset (1912-1944)

Nuit blanche

Nuit blanche - Récit d'un résistant décembre 1943
Que sait-on des sentiments de Jean Gosset sur ce moment, parmi les plus importants de sa vie ?
Quel était son état d’esprit ? Que pensait-il ?

 La réponse, je souhaiterais la trouver dans un texte de lui, unique en son genre. C’est un récit (en apparence une fiction) qu’il a lui-même écrit quand il était en Grande-Bretagne, à la fin de 1943. L’histoire de ce texte est curieuse. Comment fut-il acheminé en France, et quand, nous ne le savons pas. Toujours est-il qu’il parut, daté « Décembre 1943. Février 1944 », dans le n° 1 d’Esprit, nouvelle série, en décembre 1944, accompagné de ces quelques lignes :

 Cette nouvelle paraît, en même temps qu’à Esprit, à Londres, dans la revue France libre. Nous remercions France libre de permettre cette double publication : l’auteur, un déporté français, est un de nos fidèles amis. Nous sommes heureux, par lui, de donner dans ce premier numéro une voix aux absents.

Extrait de « Sur les traces de Jean Gosset »

Nuit blanche

par Jean GOSSET

Deux paillasses, et même des chaises. On aurait trouvé de tout dans ce grenier, à condition de chercher assez longtemps. Mais la nuit tardive finissait tout de même par venir ; dehors, l’air était encore limpide, la lumière à peine amortie ; à l’intérieur, il fallait tâtonner. Avec ces lucarnes très étroites, on avait des chances de n’être pas remarqué ; elles regardaient la baie face à l’ouest, transversalement, montrant au fond les quais et les docks de Saint-Caradec ; on voyait même convenablement l’île de Roho, du moins la partie sud, la plus mal connue. On observerait, somme toute, dans de bonnes conditions. [suite…]

Nuit blanche (pdf)